Biographie

Sortie du 17e disque
La longue mémoire… 16 chansons inédites

Édito Musiques – Noir coquelicot • Distribution : L’autre distribution

Un chemin…

Auteur, compositeur, musicien, interprète, comédien, traducteur… Plus de 200 chansons… Serge Utgé-Royo, est né à Paris, d’une mère castillane et d’un père catalan, Républicains exilés de la Guerre d’Espagne. Enfant, il est bousculé par cette double culture : à l’école parisienne, il entend « Espagnol à la noix de coco, fous le camp, retourne chez Franco… » ; en vacances, dans la famille restée en Espagne, on le traite de « fanfaron », du nom qu’on donne aux touristes… Qu’importe. Ces racines « mouvantes » et multiples lui donneront un coeur de pacifiste, épris de justice et de liberté. Qui expliquent bien des options qu’il choisira plus tard, et bien sûr, celui de l’indépendance. Avec un label Indé qui le produit depuis 25 ans, Édito Musiques, et l’association Noir coquelicot.

Il interprète principalement ses propres chansons et, pour le plaisir, Ferré, Brassens, Lluis Llach, Pete Seeger, Victor Jara… Il s’est d’abord accompagné à la guitare, au bombo chilien, puis s’est entouré de remarquables, estimés et fidèles compagnons de musique, parmi lesquels Léo Nissim, compositeur et arrangeur, Jean My Truong, Jack Thysen, Jack Ada… Ceux qui suivent Utgé-Royo saluent la voix, les mots choisis, les mélodies, souvent jazzy, teintées d’accents latino, la présence, l’émotion sur scène, le désir absolu de communiquer… Son univers est fort, tissé d’amour et de fraternité ; son regard est celui d’un homme qui écrit et chante, observant sa planète, infatigable rêveur, qui vit, sourit, se moque, s’insurge, aime la vie et les humains… Ses textes disent une réalité souvent violente, absurde, révoltante et évoquent la vie des petites gens, l’histoire des hommes et des femmes, avec ses belles utopies, avec ses tempêtes aussi… Et si « l’espoir hésite » parfois, il est « têtu »et « la vie est bonne à partager »… Les médias se sont peu à peu intéressés à cet artiste dont le public ne s’est jamais éloigné. On a commencé à évoquer les « grands frangins » Ferré, Brassens… Et puis, à force de remplir les salles, les portes des rédactions se sont entrouvertes. On a vraiment parlé de lui, de son travail, de son expression, de ses choix, originaux et éclectiques, du plaisir de l’entendre et de le voir sur scène. Et on l’a vu et entendu sur France 2, France 3, France Inter, Europe 1, RFI, France Culture… Le Monde, Libération, Télérama, Marianne, Le Canard enchaîné, Le Nouvel Obs… ont chroniqué ses disques et spectacles.

Des jalons

Des milliers de concerts… On retrouve Serge Utgé-Royo sur les scènes européennes depuis 1975, de Paris à Berlin, passant par l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Suisse… Une tournée en Belgique l’entraîne un jour à Liège qui l’adopte… et le retient 13 ans ! Il rentre à Paris début 93, où il vit depuis et chante très régulièrement. Il connaît les belles heures de nombreux théâtres et festivals, parmi lesquels :
Paris : L’Européen, le Trianon, le TLP Déjazet, le Cabaret sauvage, le Vingtième théâtre, le Divan du Monde, le Palais de la Mutualité, le Trévise, le Café de la Danse, l’Alhambra…
France : le Train-Théâtre à Valence, le Toursky de Marseille, le Fémina à Bordeaux, le TNT à Toulouse, le Palais de la Mutualité et la Bourse du travail de Lyon, la Salle Paul-Fort à Nantes, la Salle Jeanne d’Arc à Saint-Étienne, le Minotaure de Béziers, de très nombreux centres culturels, théâtres, salles, MJC… dans toutes les régions.
Festivals : Francos de Spa, Printemps de Bourges, Avignon, Barjac, Lormes, Festi’Val de Marne, Festival Ferré d’Italie, Jours Ferré, Printemps des poètes, Charleroi chansons, Rencontres Brel…
Suisse : Lausanne, Genève, St-Imier, Sierre, Delémont, Saignelégier, Burgdorf, La Neuveville… Belgique : Liège : le Théâtre de la Place, les Chiroux, la Cité miroir, le Moderne, le Parc… ;
Bruxelles : le Botanique ; des centres culturels : Seraing, Mons, Angleur, Namur, Welkenraedt…

Des repères discographiques

Tandis que L’espoir têtu continue d’emmener le groupe sur les routes et que l’album Memorias ibéricas replonge dans les racines de l’exil l’entraînant sur les rives ibères, le 17e disque La longue mémoire… voit le jour (01/02/2019 – Édito Musiques-Noir coquelicot – Dist. L’autre distribution). Trois 33 tours (dont 1 réédité en CD), des 45 tours, quatorze CD, un portrait vidéo, un DVD En concert…, de nombreuses participations à des disques collectifs ponctuent le parcours discographique d’Utgé-Royo. Plusieurs de ses chansons sont reprises ; Amis, dessous la cendre et Juillet 1936 existent en versions rock ou punk, en français ou espagnol… L’album Utgé-Royo chante Ferré. D’amour et de révolte a été réalisé avec la complicité de la famille Ferré et des éditions La mémoire et la mer. Les volumes 1et 2 des Contrechants de ma mémoire, dont les pochettes sont illustrées par Tardi, ont longtemps été classés « Indispensables » par les disquaires Fnac… Le volume 3, consacré aux chants de la Commune de Paris, reçoit le Prix de l’Académie Charles Cros. Ces 3 volumes ont donné naissance à un coffret, regroupant les 3 CD. Le conte musical L‘Arc-en-ciel des hommes raconte en chansons une histoire singulière de nos origines, des couleurs de nos peaux et fait la joie des petits… et des grands !

Et aussi…

Au théâtre, il interprète (et chante) Bertold Brecht, L’opéra de quat’sous, Kateb Yacine, La guerre de 2000 ans, Armand Gatti, Paroles de la Nueve, Jean-Claude Grumberg, notamment Les vacances, qui font aussi l’objet d’adaptations pour le cinéma de télévision…
Au cinéma, plusieurs de ses chansons illustrent des films, fictions ou documents, tels Watani, un monde sans mal de Med Hondo, Un autre futur de Richard Prost, La retirada de Felip Solé…
Côté livres… Il a écrit un roman historique, Noir coquelicot (Encrage ; Édito Lettres, 3e édition), des recueils de poésie (Confessionnal de chiffon, Quartiers de couleurs…), le conte Masupa (Tétraslyre) qui inspirera le conte musical L’Arc-en-ciel des hommes. L’éditeur Christian Pirot choisit 80 de ses textes pour sa Petite collection chanson et publie le recueil L’espoir hésite…, avec des dessins de Tardi et Gibbon, une préface de Didier Daeninckx, une postface de Francis Chenot… Le recueil de nouvelles La griffe et le velours est publié chez Édito Lettres… En 2016, sa nouvelle Lambeaux de guerre paraît dans le recueil de nouvelles Brigadistes ! publié par les éditions du Caïman, aux côtés des contributions de Didier Daeninckx, Cali, Roger Martin…
Traducteur, Serge Utgé-Royo travaille avec les éditions du Cherche-midi et la parution française (et adaptation) La Nueve, 24 août 1944, ces Républicains espagnols qui ont libéré Paris est une référence sur le sujet. En 2018, le livre de Federica Montseny, Pasión y muerte de los Españoles en Francia paraît sous le titre Révolutionnaires, réfugiés et résistants – Témoignages des républicains espagnols en France 1939-1945.

TÉLÉCHARGER LA BIOGRAPHIE